top of page

Longomai Provença et la traçabilité du textile

Dernière mise à jour : 25 juin

Comme vous avez pu le découvrir avec notre marque de vêtements Longomai Provença nous essayons de travailler le plus artisanalement et de respecter au maximum l'environnement. Longomai voulant dire "Pourvu que ça dure", nous nous devons de respecter notre planète mais aussi de transmettre cette culture provençale de nos propres mains, comme nous la connaissons et la voyons !


Tout d'abord quand nous avons créé la marque nous espérions pouvoir faire du 100% Provençal, non peu dépourvus d'ambition nous sommes vite retombés face à la réalité quant à la production du textile. Pour la création des logos et le travail d'impression quant à lui nous avons pu tout faire localement ce qui pour nous était une évidence. Je vous laisse en découvrir plus le long de cet article de blog.





Le premier point était donc de trouver du coton bio pour matcher avec nos valeurs. Pour cela nous avons cherché plusieurs fournisseurs. Après plusieurs années de travail et d'analyses du secteur textile nous avons décidé de partir au Bangladesh en Asie avec notre ami Nayem, laissez moi vous expliquer le pourquoi du comment.


Après de longues réflexions le Bangladesh paraissait le meilleur compromis car en premier lieu la majeure partie du coton (surtout bio) pousse uniquement dans cette région de l'Asie. Pourquoi surtout bio : Car le coton bio a besoin d'être fort naturellement pour survivre et ne peut pousser dans n'importe quel milieu. La meilleure qualité de coton est donc importée directement de cette région.



Parlons du "Made in Europe", malheureusement le label correspond seulement à la couture faite en Europe sur place ce qui veut dire que la quasi totalité du coton reste produite et tissée en Asie, puis seulement la confection se fait dans des ateliers, majoritairement au Portugal et en Grèce.

Il existe aussi une faible partie de coton produite en Europe mais elle se lie à un réel problème écologique quant à l'extrême besoin d'eau (Milliards de litres) pour la production étant donné qu'il ne pousse pas naturellement ici.


Nous évitons donc une confection en Europe pour éviter un transport supplémentaire et réduire les coûts seulement pour un label, tout sauf écologique.


Une fois le souci du coton réglé souvenez-vous je vous ai alors parlé de Nayem, notre ami au Bangladesh, qui avec son entreprise et son savoir-faire a pu nous guider dans la conception, écouter nos idées de créations et aujourd'hui mener aux tricots que vous portez.




Les points principaux quant à la réalisation de nos t-shirts, sweatshirts casquettes et autres produits textiles étaient que plusieurs labels, certifications et organismes entourent le suivi et la création du début à la fin.

Et pour cela voici les certifications qui nous tenaient à cœur :

Représente les meilleures certifications du marché lié à l'environnement et son respect

Seule service Garantissant la production de label Bio du coton

C'est la norme qui certifie les produits de textiles brut, intermédiaire et finis à toutes les étapes de production.

Une des plus importantes à nos yeux la BSCI se focalise sur le respect des travailleurs, leurs conditions de travail et surtout leur conditions salariales et leur bien-être.

Et encore pleins d'autres que vous pouvez voir ci-dessous :



Une fois toutes certifications assurées nous avons pu travailler avec Nayem et découvrir toutes la chaine de production en partant du sourcing du textile jusqu'à la création de nos t-shirts en finissant par la gestion de fret.

Dès la réception, notre travail commence réellement.


Les t-shirts étant vierges, nous commençons ensuite le tri et le travail d'impression.

C'est parti pour de la sérigraphie à la main (Si vous voulez en apprendre plus sur la sérigraphie cliquez-ici) où nous allons passer l'encre couleur par couleur sur chacun de nos produits. Formés en autodidacte nous avons maintenant le savoir-faire pour vous créer de beaux produits. Nous utilisons aussi une autre technique appelée DTF qui nous permet d'autres possibilités de création (plus détaillées dans l'article ici).




15 vues0 commentaire

Comments


bottom of page